Amandine

Trompette

Trompette

Auparavant quand je dirigeais la chorale, certains soirs je n’entendais qu’elle. Contre mon gré. Sans doute bien malgré elle aussi. Impénétrable Amandine. De ces êtres qui occupent beaucoup d’espace – espace de la voix, de la responsabilité, du regard – et dont l’essentiel pourtant nous échappera toujours, même lorsque nous croirons les connaître.

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Alti

5 réponses à “Amandine

  1. Lydie

     » L’essentiel d’un être  » : son âme ? son coeur ?
    Seul, je crois, le grand architecte peut connaître son oeuvre, non?

     » Tu pénètres de loin ma pensée…
    Car la parole n’est pas sur ma langue ,
    Que déjà, ô Eternel! tu la connais entièrement..

    Une science aussi merveilleuse est au-dessus de ma portée…

    C’est toi qui as formé mes reins,
    Qui m’a tissé dans le sein de ma mère… »
    – Psaume 139 –

     » Poussez vers l’Eternel des cris de joie,
    Vous tous habitants de la terre!
    Faites éclater votre allégresse et chantez!
    chantez à l’Eternel avec la harpe;
    Avec la harpe chantez des cantiques!
    Avec les TROMPETTES et au son du cor…  »
    – Psaume 98 –

    Le son des cuivres… Le tuba, en clée de Fa … J’en ai joué un peu, j’avais 18 printemps;-) C’était dans une harmonie municipale, j’ai dû arrêter… Il faut bien faire avec certains paramêtres…

    Au temple, de temps en temps, nous avons la joie d’écouter: trompette, flûte à bec (solo ou duo) et régulièrement le synthé…

  2. mjsixte

    « O imagination, qui nous emportes
    parfois si loin de nous, que nous n’entendons rien
    même si autour sonnent mille trompettes… »
    Le Purgatoire, Chant XVII

    @ Lydie : Ce qui caractérise Amandine à mes yeux, ce que j’ai voulu dire, c’est que je trouve remarquable sa façon d’être présente, de même que (le volume) de sa voix. Elle occupe vraiment l’espace où elle se trouve. Pourtant elle échappe – comme nous tous, je te l’accorde, mais un peu plus je dirais, à la connaissance, à la complicité, à la familiarité, à la confiance… Enfin tu vois ici je cherche le mot. Tu connais peut-être de ces femmes et de ces hommes qui, malgré qu’ils soient très sociables, très facile de contact, restent dans leur entourage des étrangers ?

  3. Lydie

    Oui, tu veux dire : des êtres qui ne se livrent pas, peut-être pour se préserver ?

  4. Marc

    Se préserver… Mais dans quel but ?

  5. Lydie

    Dans le but de rester « étranger »…
    Peut-être Amandine ne désire t’elle pas plus que cela familiariser, se lier davantage avec ceux qu’elle côtoie. Peut-être lui suffit-il « d’occuper l’espace « et de chanter ainsi pour exister?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s