Archives de Tag: Xuan-Lay

Grétchèn

Grétchèn

Comment dire, aux êtres que nous avons aimés, que nous n’avons pas oublié le temps où nous étions bien une fois qu’ils se sont éloignés. Grétchèn ne fait plus partie de la chorale depuis quelques semaines. Après un très bref avertissement, elle nous a quitté. Enfin, elle n’est plus revenu après nous avoir tout simplement dit qu’elle ne reviendrait plus parce qu’elle était vraiment trop occupée. Lundi dernier, je me suis rendu compte que certains d’entre nous se résignent enfin à son absence, d’autres non, pas encore. Ceux-ci spéculent encore sur les raisons de son départ. Grétchèn était notre voix. Soliste, elle occupait le devant de la scène lors des concerts ; mais avec une telle humilité et une humanité si sensible, que nous chantions mieux encore lorsque nous étions derrière elle et que nous lui permettions de briller – elle nous faisait briller. Je dis qu’elle était notre voix en ce sens qu’elle était la voix que chacun de nous eût souhaité entendre lorsqu’il chante.

Grétchèn nous avait apprivoisé il y a quelques années. Nous avions été envoutés par le chant de cet adolescente chancelante venue de l’étranger qui s’exprimait en murmurant. Osait à peine nous regarder lorsqu’elle parlait. Mais qui occupait tout naturellement le grand terrain de la scène lorsqu’elle chantait. Au milieu des quarante, elle resplendissait comme si les phares de poursuite avaient été maintenus dans sa direction. Nos billets de spectacles étaient vendus longtemps d’avance grâce à elle.

Elle est partie. La voix du choeur est plus ordinaire.

Publicités

8 Commentaires

Classé dans Chansons murmurées, Salutations